En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites

Les moulins


Meunier tu dors... et tournent les moulins dans la quiétude de la Montagne Bourbonnaise.

La Montagne Bourbonnaise est une région particulièrement originale par son relief et son hydrographie. Autrefois, les eaux du Sichon et des affluents servaient à actionner des moulins à farine, des scieries, des huileries, des cidreries, des carderies.

La profusion des moulins s’explique par le fait que les routes étaient rares et les moyens de transport rudimentaires. Depuis le Moyen Âge, les moulins ont eu à subir des crues dévastatrices, puis à partir du début du XXe siècle, l’énergie électrique supplanta petit à petit l’énergie hydraulique et fit tomber dans l’oubli les moulins qui jalonnaient les cours d’eau.

Il faut aujourd’hui suivre le fil de l’onde, à travers des bois et des prés verdoyants, pour en découvrir la trace.

 

 

Ferrières-sur-Sichon - roue de moulin

Le moulin produisait de la mouture de blé et de seigle mais aussi de l’huile de noix et du cidre. Il est resté en activité jusque dans les années 1960.

La Chabanne - moulin Guillot

Le moulin Guillot, situé sur le Sapey, a fonctionné jusqu’en 1945 ; il permettait de produire de l’huile, mais aussi de la farine et même de l’électricité. Sa roue à aubes a été restaurée.

poelon gribory.ok1

Le Breuil - moulin de Montcian

Le moulin de Montcian occupe une imposante bâtisse de 3 étages ; sa machinerie, intacte, était activée par les deux impressionnantes roues à augets toujours visibles sur le bief du Barbenan.

Châtelus - moulin de Gribory

Le moulin de Gribory, qui produit de l’huile de noix, est l’un des seuls encore en activité. L’eau du bief actionne deux grandes roues. La visite du moulin vous permettra de découvrir la fabrication de l’huile : les cerneaux de noix sont tout d’abord broyés avec une meule en pierre ; la matière ainsi obtenue est cuite au feu de bois dans une poêle, puis placée dans une presse hydraulique, d’où l’huile va pouvoir s’écouler. Le résidu, appelé le tourteau, est utilisé dans l’alimentation du bétail.