En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites

Les tourbières de Saint-Nicolas-des-Biefs


La Montagne Bourbonnaise n’a pas dévoilé tous ses mystères, les tourbières de Saint-Nicolas-des-Biefs en sont l’un des exemples principaux de par la flore sauvage qui se cache dans ce marécage de 20 hectares.

La tourbière de Saint-Nicolas-des-Biefs représente un milieu naturel à part entière.

C’est un lieu qui résulte de l’accumulation de nombreuses espèces végétales depuis plusieurs millénaires. Découvrez cette flore particulière et impressionnante grâce à un ponton en bois qui a été aménagé pour la découvrir et ainsi comprendre le milieu préservé de cet ancien lac recouvert petit à petit par la végétation.

Véritable exemple d’une nature composée d’un équilibre biologique particulier sans aucune trace d’éléments humains ou d’urbanisation, cette tourbière vous donnera l’occasion de faire corps avec la nature dans son état sauvage.

Pour mieux comprendre la signification et l’intérêt de cette tourbière, des tables de lecture sont présentes pour appuyer votre compréhension.

Les lacs installés dans des cuvettes formées à l’époque glacière, petit à petit recouverts par la végétation, en particulier par des mousses appelées sphaignes, sont à l’origine des tourbières ; ces sphaignes ont bénéficié d’un sol granitique sur des pentes modérées, abondamment arrosées.

La rareté de la population dans cette zone de montagne n’a pas rompu l’équilibre biologique indispensable à leur développement.

La tourbe est une matière combustible, spongieuse et légère, qui résulte de la décomposition de végétaux à l’air libre.

Elle était d’ailleurs utilisée jadis comme combustible, et aujourd’hui, on s’en sert pour l’horticulture, l’industrie chimique et cosmétique.